Les humains sont généralement définis par leurs pairs comme des exemples uniques dans la nature d’un type très spécial et spécifique : les animaux rationnels. L’utilisation du pluriel, dans ce cas, n’est que parce que nous sommes nombreux, là dans les 7 milliards de personnes, et non parce qu’il y a plusieurs sous-espèces. Aux yeux de la biologie, l’homo sapiens a le privilège de posséder un brevet qui ne peut être reproduit par aucun autre équivalent en nature.

C’est le fait d’être doté de la raison, de cette rationalité qui nous définit et nous façonne tant, qui fait que l’humanité a fait des pas importants tout au long de son histoire. C’est aussi ce qui nous permet de réfléchir sur notre condition, y compris à travers l’écriture que vous lisez maintenant et qui, à part quelques changements récents dans ce monde plein d’exotisme, est aussi entièrement réservée aux humains.

Mais arrêtez-vous là avec cette histoire de rationalité ! Seul un animal rationnel comme l’homme de savoir qu’à la fin, quelque chose d’aussi décisif en nous que la raison sont les… sentiments. Peu importe à quel point ils semblent être le contraire de la raison, ils sont en égale mesure des caractériseurs de ce que nous sommes. Pour résumer ce méli-mélo, il suffit de dire que l’animal rationnel est aussi le plus sentimental des animaux. Confus, je sais. Mais la chose n’est jamais trop simple quand il s’agit de l’être humain.

Et si ces animaux rationnels sont essentiellement sentimentaux, aucun sentiment ne peut être aussi fort et puissant pour toute l’humanité que l’amour. C’est lui qui mobilise des continents entiers en gestes de solidarité, c’est lui qui pousse un père à quitter l’ordinateur bourré de travail tardif pour apporter simplement un verre de soda à son fils qui regarde des dessins animés sur le sofa. C’est l’amour qui fait que même en ces temps d’égoïsme, les églises et les notaires se pressent jour après jour pour célébrer des mariages de toutes sortes. C’est au nom de l’amour, encore lui, que la plupart d’entre nous sommes venus dans ce monde, si vous voyez ce que je veux dire ?

Amour
L’amour est difficile à définir, mais un bon départ peut résider dans l’idée que c’est le sentiment dominant d’où émanent les autres. Face à d’autres sentiments, il semble clair que l’amour a un certain protagonisme, volant la scène et dictant la direction des relations. Son exhaustivité montre qu’il existe différentes façons non seulement d’aimer, mais aussi différentes définitions de ce qu’est l’amour.

Un sentiment aussi riche, pluriel, unique et déterminant de la condition humaine ne pouvait même pas avoir une seule version finie. Il y aurait certainement plusieurs sous-catégories et spécificités. Bien sûr, cet amour est amour en tout lieu et en toute circonstance, comme pourrait le dire un poète puriste ou romantique du XIXe siècle.

Mais en termes de sentiments, tous les chats ne sont pas grizzly, il existe des différences et personne, après tout, n’aime sa femme de la même façon qu’il aime, par exemple, le prochain en ligne à la banque. Il y a différents niveaux et subtilités quand il s’agit d’amour. Par conséquent, il vaut la peine de définir les différents types d’amour.

Les 7 types d’amour:

Amour Eros

Eros Love se caractérise comme une forme érotique, proche du désir. Dans la mythologie classique, Eros était un dieu violent, jaloux et égoïste. Cette forme d’amour comporte aussi une caractéristique semblable à celle d’une pulsion sexuelle, et une fois rassasié, cet amour tend à se calmer et, finalement, à s’ennuyer. Cette désignation de l’amour est attachée à une contradiction, à savoir qu’une fois atteint, l’amour est satisfait. Pour Platon, cependant, cette forme d’amour conduit à la sagesse en incitant à la recherche de la connaissance, et en lâchant la passion de la découverte.

Cet amour qui se prétend rassasié et qui part à la recherche de son objet de désir peut être tout à fait instigateur dans le sens de nous mettre en mouvement, en marche derrière ce que nous cherchons. Dans cette perspective très pragmatique, nous pouvons l’affronter avec la forme de l’amour plus, disons, coach, dans le sens d’être un sentiment qui nous pousse à viser un point à l’horizon et tout faire pour y parvenir.

L’amour de type érotique a aussi un caractère plus soumis à l’action du temps, c’est-à-dire dont les traits se modifient avec le passage des circonstances dans lesquelles il est immergé. Après tout, le désir fervent, avec des nuances érotiques, tend, dans de nombreux cas, à céder à une autre forme d’amour ou à d’autres sentiments variés.

J’aime Philia

Love Philia est une version plus sobre du désir et se traduit par la joie que nous pouvons avoir dans nos amis et notre famille. L’amour Philia se réjouit précisément parce que c’est une gratitude pour l’existence de ceux qui sont la cible de cette forme d’amour. C’est aussi une étape mature de l’amour, par laquelle tous les couples doivent passer pour avoir une union durable.

ÊTES-VOUS HEUREUX ?

En version plus désintéressée, l’amour de Philia se réjouit de se donner à l’autre et n’hésite pas à céder pour satisfaire les désirs de l’être aimé. Dans les cas extrêmes, cet amour se montre même capable de renoncer à l’être aimé pour le rendre plus heureux d’une autre manière. Cependant, l’amour de Philia est limité à ceux qui nous suivent, qui nous plaisent et nous entourent, et est donc consacré à un nombre limité de personnes.

L’amitié, un sentiment si noble et même indispensable pour notre bien-être sentimental, disons, est un enfant de cette forme d’amour. Ce sentiment analogue à l’amour que nous dédions à nos amis les plus chers d’une manière que même les membres de notre famille ne peuvent souvent pas atteindre, descend directement de l’amour Philia, ce qui ne fait que renforcer comment les tentacules de l’amour vont plus loin que ce que nous imaginons.

Agapè Amour

Pour notre troisième forme, ça s’appelle Agapè l’amour. C’est un amour créatif, plus proche de l’idéal chrétien selon lequel nous devons nous aimer les uns les autres. Ce n’est pas un hasard si les religieux y ont recours comme synonyme d’amour avec un fondement semblable à celui prêché par le Christ, conformément à la tradition chrétienne.

Ce type spécifique de vertu est encore plus proche de l’idéal, souvent même romancée par l’amour inconditionnel. Et c’est une modalité considérée plus comme une « âme », un amour idéal, qui a peu de considération pour les aspects les plus charnels ou physiques.

L’amour d’Agapè a beaucoup à offrir à l’autre, en lui consacrant une affection et un soin indépendants des circonstances spécifiques. Pour cette raison, il se rapproche d’une forme pure d’amour, sans attachement à des contreparties spéciales. De ce point de vue, il est plus facile de le voir comme une forme d’amour inconditionnel qui, comme son nom l’indique, s’exerce sans que l’amant n’attende rien en retour.

Bien qu’elle puisse se produire chez les personnes qui ont une implication affective, elle diffère de l’amour Eros parce qu’elle est au-dessus de la dimension physique et charnelle, avec des connotations sexuelles. Par définition, il est un amour plus pur, proche d’un idéal affectif et émotionnel de bien-être que l’un a avec l’autre. Celui qui aime par cette forme spécifique d’amour est capable de faire un don à distance, c’est-à-dire sans bénéficier directement de l’amour dévoué. Cela peut être compris, par exemple, comme l’idéal de renoncer à l’être cher pour pouvoir suivre un chemin que l’on considère comme le meilleur, même si le prix en est le détachement de l’amant.

Love Storge

Une forme d’amour plus spécifique et particulière consacrée aux membres de la famille. C’est une définition possible de l’amour Storge. La famille est l’un des liens les plus fondamentaux que nous ayons avec le monde. Il est donc naturel qu’une forme particulière d’amour définisse le sentiment dominant dans ce domaine.

La relation avec la famille, dans de nombreux cas, si ce n’est dans tous les cas, est marquée par des hauts et des bas, des allées et venues, des bagarres et des succès. Probablement personne ne t’a jamais autant mis en colère que ton frère aîné, mais pour très peu de gens, tu serais prêt à faire ce que tu as fait ou es capable de faire pour lui. Cette élasticité, c’est-à-dire la façon dont cet amour peut subir des revers et se renouveler et se montrer plus fort, est une démonstration de la solidité de l’amour Storge.

Amour narcissique

Dans le monde moderne, ce sentiment d’estime de soi, d’estime de soi et d’affirmation de soi devant les yeux et les circonstances du monde a été conventionnellement appelé amour de soi. Personne de sain d’esprit ne peut dire que ce n’est pas quelque chose qui fait beaucoup de bien. Cependant, il existe une forme quelque peu déformée de cet amour qui s’appelle l’amour narcissique.

La référence pour cette forme d’amour, bien sûr, est Narcisse, l’icône grecque de la beauté et de la fierté. Embarrassé par une auto-admiration illimitée qui lui faisait plaisir à contempler son reflet dans l’eau, le mythe de la Grèce classique est la clé pour caractériser cette forme d’amour dans laquelle l’individu se place au centre de tout.

L’adepte de l’amour narcissique se place avec le véritable objet aimé. Tout comme tout ce qui brille n’est pas or, tout amour n’est pas nécessairement vertueux et exempt de vices, et cette forme d’amour est là pour nous servir d’exemple. L’amour narcissique est un raccourci facile et dangereux vers l’égoïsme et la vanité.

L’amour platonique

C’est certainement la forme d’amour la plus connue. Même si dans une version exagérée ou mal vulgarisée, le fait est que l’amour platonique possède un terme connu de tous. Cette forme d’amour est connue pour le caractère inaccessible de l’objet aimé.

Le plaisir de cette forme d’amour est qu’en plus d’être la plus connue, c’est aussi la plus démocratique des formes. Ou direz-vous que la passion que vous avez gardée pendant toute votre adolescence, avec la bonne affiche dans la pièce pour l’idole adolescente, n’était pas l’amour platonique ? Ou voulez-vous nier maintenant que votre amoureuse de collège qui n’a jamais su que vous la vénériez n’est plus un exemple de notre forme d’amour ?

En plus d’une certaine distance que l’amant garde de l’objet aimé, l’amour platonique a par définition une idéalisation excessive de celui à qui les sentiments sont dirigés. Parce qu’il ressemble à un rêve, parce qu’à première vue c’est quelque chose de difficile à réaliser, la dimension dans laquelle cette forme d’amour opère est assez naïve même. Tout comme l’amant est capable de ne même pas réparer la colonne vertébrale du visage de l’aimée, l’amour platonique n’exagère pas rarement dans la caractérisation de son objet d’admiration.

On peut dire qu’avec une perspective très coach, l’amour platonique est le bienvenu pour pouvoir allumer cette flamme intérieure qui nous fait sortir à la recherche des rêves. Et, étant encore plus entraîneur, nous devons ajouter que l’étape fondamentale est de sortir de la dimension platonique et de tout faire pour réaliser ce que nous voulons tant.

Amour Manie

Il n’est pas rare que l’amour prenne des formes que nous considérons comme hostiles aux bons sentiments que l’amour inspire. Tout ce qui est en excès est mauvais, et ce n’est pas seulement vrai pour l’alcool et les gras trans, mais aussi, croyez-moi, pour l’amour.

Les obsessions naissent d’une manière qui s’assume comme amour, mais elles acquièrent une consistance si dangereuse qu’on peut les appeler tout sauf amour. Ceux qui aiment sur la base de l’amour de Mania peuvent tomber dans des attitudes possessives et contrôlantes envers l’être aimé, et cette voie n’est pas exclusive aux personnes émotionnellement perturbées seulement. Quand on perd de vue comment aimer sainement, même les plus sensibles sont engloutis par les excès.

L’amour de Mania se définit par une façon instable d’aimer, qui ouvre les portes aux arroubus et aux excès de toutes sortes. Quand il s’agit de sentiments, l’absence de contrôle ou de limites bien définies est une invitation à l’invisible et occupe un espace si grand qu’il finit par expulser le bon sens, toujours si essentiel à tout.

La façon dont l’amour de Mania se manifeste est relative, mais elle est presque toujours liée à une sorte de dépendance émotionnelle de la part de l’amant, qui commence à concevoir toutes ses actions et tous ses pas, aussi peu pertinents soient-ils, en fonction de la personne qu’il aime. Il existe de nombreux sites de rencontres pour réaliser un bon plan cul

Si l’excès est votre carte de visite, il est certain que l’amour de Mania a comme marque un droit non mesuré quand il s’agit de s’exprimer et de gérer tous les sentiments. Et pour ces cas, ce que nous connaissons sous le nom de dramaturge mexicain est peu de chose. Celui qui se trouve empêtré par cette forme d’amour exprime ses émotions d’une manière qui n’est pas dosée du tout et acquiert la capacité de s’exprimer d’une manière qu’il peut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *